Search Placeholder

Un signe de saint Florian

Les prêtres polonais distribuent des images saintes à Noël, nous en avons donc inventé une pour lutter contre les intoxications au CO.

Plus de 100 Polonais meurent chaque hiver d’une intoxication au monoxyde de carbone causée par une mauvaise ventilation de leurs maisons. Le monoxyde de carbone ne se soucie pas de savoir qui sont ses victimes : catholiques, orthodoxes, croyants, non-croyants, riches ou pauvres. La Pologne est un pays religieux, avec une forte tradition de curés de paroisse se rendant chez leurs fidèles autour de Noël. Au cours de ces visites pastorales, les prêtres distribuent des images saintes pour protéger les maisons du mal et des menaces. Saint Nicolas tient les voleurs à distance, saint Christophe vous protégera des accidents de voiture, mais cette année, les prêtres de diverses religions avaient une image tout à fait différente à donner : l'image de saint Florian, patron des pompiers et des ramoneurs. Ces images ont été magistralement créées par la célèbre peintre polonaise, Tamara Penwell. Une différence de pression déplace l'air et l'air qui circule crée un courant d'air dans le système d'aération. Donc, si vous placez un morceau de papier devant une bouche d'aération en fonctionnement, il devrait rester collé, sinon, c'est un signe que la maison n'est pas correctement ventilée. Près de 30 millions d'images de saint Florian ont été distribuées sur les 37 millions d’habitants que compte la Pologne. L'image de saint Florian est devenue un outil qui sauve des vies de toute religion. De plus, c’est la toute première image sainte qui aura réellement fait ses preuves.