Search Placeholder

Première partie

Nous avons mis en avant une nouvelle génération d'écrivains en glissant leurs textes dans des classiques de la littérature colombienne.

Les Colombiens lisent en moyenne 2,2 livres par an et il s'agit en général d'ouvrages classiques ou de best-sellers. Quand on est un jeune auteur encore inconnu, les occasions de se faire connaître sont non existantes et faire publier son œuvre relève de l'impossible. Ecopetrol et Penguin Random House ont voulu montrer leur engagement en faveur des écrivains colombiens de la nouvelle vague. Leur objectif était clair : permettre à de nouveaux auteurs d'augmenter substantiellement leur lectorat sans avoir à supporter des dépenses promotionnelles élevées. Pour cela, ils ont introduit un extrait du roman d'un jeune écrivain afin de susciter la curiosité des lecteurs et de les inciter à donner leur chance à de nouveaux auteurs colombiens. Si les Rolling Stones sont prêts à prêter leur scène et leur public à un groupe inconnu, pourquoi un prix Nobel de littérature ne ferait-il pas la même chose pour un écrivain qui souhaite percer ? Une collection de best-sellers des prix Nobel de littérature Mario Vargas Llosa et Gabriel García Márquez, ainsi que de l'auteur à grand succès, Hector Abad, a été présentée lors de l'édition 2017 du salon du livre de Bogota. Chaque roman classique contenait un petit fascicule gratuit reproduisant le premier chapitre du récit d'un auteur colombien débutant et encore inconnu du grand public. Une idée simple qui a permis à une nouvelle génération d'écrivains de bénéficier des ventes de romanciers connus. Et c'est ainsi que des Colombiens jusqu'alors anonymes se sont retrouvés sous le feu des projecteurs en compagnie de légendes de la littérature.