Search Placeholder

Un signe de saint Florian

Trois religions unissent leurs forces pour sauver des vies. 

Quand une campagne éducative dit aux gens qu'il leur faut changer leurs habitudes, ils n'y prêtent pas attention. Mais, par contre, ils prêtent attention aux conseils des religieux, comme les prêtres. 

La Pologne est un pays religieux, où plus de 80 % des habitants sont confirmés comme croyants catholiques ou orthodoxes. Traditionnellement,  les prêtres y distribuent des images de différents saints lors des visites pastorales, pour protéger les maisons du mal et des menaces. 

Cette année, des prêtres de trois religions – catholique, orthodoxe et musulmane – ont distribué des images de saint Florian, patron des ramoneurs. Ces images de saint Florian étaient des dépliants interactifs qui servaient à prévenir l'empoisonnement au monoxyde de carbone. Pour comprendre, il fallait mettre une image sur un dispositif d'entrée d'air. Si elle collait, le ventilateur fonctionnait bien, mais sinon il fallait appeler à l'aide. 

Cette campagne nous a permis de toucher un très grand nombre de gens pour les sensibiliser à la nécessité d'entretien des systèmes de ventilation présents chez eux ; nous avons distribué plus de 30 millions de documents explicatifs. Cette campagne a été activement soutenue par trois cultes différents – les cultes catholique, orthodoxe et musulman. Les ramoneurs ont diffusé cette campagne sur leurs sites Internet et lors de leurs visites périodiques chez les gens. Cette campagne a bénéficié du patronage honoraire de l'Institut national de santé publique.